imprimer  ajouter aux favoris

Mon compte

Se connecter

Infos pratiques

 

Prochaine étape : le Brésil avec les « Negro Spirituals au Brésil baroque » (K. 617, 2000)

Cet enregistrement illustre l’activité musicale du Brésil colonial du XVIIIème siècle. Considérée comme une tâche manuelle indigne des colons, la composition était confiée à des esclaves souvent affranchis, noirs ou mulâtres. L’originalité des œuvres alors composées réside dans le fait qu’aucun enseignement musical ne leur a été prodigué. Pour les aider à composer, seules des partitions importées d’Europe et quelques conseils de prêtres. Les compositeurs ont alors de fait dû s’inventer un langage propre.

Laissez-vous porter par la ferveur baroque très particulière du peuple brésilien !! 

Retour à la liste