imprimer  ajouter aux favoris

Mon compte

Se connecter

Infos pratiques

 

Mulatu Astakté et the Heliocentrics (2009)

Pour commencer, une collaboration époustoufflante entre le créateur de l'éthio-jazz et le collectif anglais "The Heliocentrics" qui mêle électro, jazz, funk... et même psychédélisme... tout un programme !
A l'éthio-jazz, genre hybride par définition, comme on l'a vu, se trouve insufflé un groove plus moderne pour le plus grand bonheur de nos oreilles. Pour les avoir vu le mois dernier à Paris lors d'un concert inoubliable, la vibration et l'énergie sont dès plus communicatives. Une alchimie des plus grisante ! A écouter de toute urgence !!!





Dub Colossus - A town called Addis (2008)

du très bon label créé par Peter Gabriel, Real World

pour prolonger la vibration éthiopienne, un disque qui allie des sonorités dub et des chants traditionnels azmaris... pour un résultat explosif et un groove absolument irrésistible...  La rencontre entre Nick Page, aka Dubulah, guitariste et compositeur britannique formé auprès de Michael Riley de Steele Pulse et les chanteuses Sintayehu Zenebe et teremag Weretow est des plus réussie tant les instruments et voix traditionnels se marient à merveille avec les sons électro et reggae ! 
Un disque proprement ennivrant !!





Bole 2 Harlem, volume 1 (2007) 

Cette fois c'est un percussionniste et producteur américain qui rend hommage à l'éthiopie. 
Dans ce disque, les sonorités traditionnelles éthiopiennes se mélangent à des rythmes funkhip-hop et soul. David Schommer s'entoure de la chanteuse Tigiist Shibabaw, du rappeur Maki Siraj et de musiciens new-yorkais issus de Little Africa à Harlem. 
Encore un métissage des plus réussis. 

Laissez-vous surprendre par cette joyeuse bande !




 Minyeshu, Dire Dawa (2008)

Pour finir ce tour d'horizon, Minyeshu, chanteuse que vous aurez la chance d'écouter le 15 décembre au Forum.

Cette fois, c'est le corps et la voix de cette artiste d'origine éthiopienne qui incarnent la rencontre entre la musique traditionnelle éthiopienne et la musique occidentale, et ce de façon toute naturelle. En effet, après avoir étudié la musique et la danse au Théâtre national éthiopien  d'Addis Adeba, Minyeshu part vers les capitales européennes. Son groupe se compose de musiciens soudanais, malien, allemand et américain.
Nul doute que sa voix suave et chaude ne manquera pas de vous envoûter !